Pourquoi parler d'endives maintenant ? Parce que c'est maintenant que se prépare la future récolte.

 

Maryse et Joseph Templier cultivent l’endive sur une surface de 50 ares à Trébry. Le semis a lieu début mai vers le 9-10 mai avec un tout petit semoir. Cela prend 3-4h sur une terre préparée un mois auparavant  en ayant fait un faux semis. Il est procédé à un désherbage thermique avant le 5ème jour avant la levée.

Cette année, le problème avec la sécheresse, c'est que 20% seulement des graines d'endives ont levé, la récolte 2011 est du coup largement compromise.

Champ d'endives

 Le champ d'endives = partie labourée

 

Levée d'endives 1

 Photo du 3 juin : les endives ont peu levé, on devine les deux cotylédons

 

Endives 11-07-11

 Photo du 11 juillet : les endives ont bien évolué mais sont clairsemées

 

Mi-juin et fin juin est effectué un passage de bineuse entre les rangs. A la fin juin, c’est le début du binage manuel sur le rang. Cela représente 70 heures de travail à la binette. Mi-juillet, un ou deux passages de bineuse entre les rangs sont nécessaires. En octobre, c’est le début d’arrachage des premières endives qui sont mises 15 jours en caisse frigo car elles n’ont pas eu de froid.

 

Endives 6

 Racines d'endives arrachées début Octobre

 

Endives 5

arracheuse d'endives

 

 

Endives 7

 Mises en caisse pour passage dans la chambre froide

 

Endives 12 Camion frigo

 

 

Avant la mise en caisse frigo, les feuilles sont coupées à 5 cm du collet. En suite, les racines sont mises à forcer sur du terreau. Après 4 semaines de forçage entre 15 et 20°C, c’est la première récolte

 

 

 

Endives 11

.

Endives 10

Endives ayant poussé sur du terreau

 

Toutes les semaines d’Octobre et jusqu’à fin mars, les mêmes opérations sont réalisées : arrachage, mise en caisse frigo, mise à forcer et récolte.

 

Endives 1

 

Récolte et conditionnement des endives

 

Endives 4

 

Endives 3 

Endives 9  

Les endives ainsi récoltées et conditionnées à l’abri de la lumière sont vendues à Vdp, à des maraîchers qui font des marchés et à des coopératives bio.

 

Panneau Bio Templier

 

Maryse et Joseph cultivent aussi 10 ares en panais et carottes à destination des maraîchers, de certaines cantines de la Communauté de Communes du Pays de Moncontour et à des particuliers. En plus de cela, Maryse et Joseph sont également éleveurs laitiers : 130 000 L de lait entièrement vendus à Biolait et produits par un troupeau de 28 vaches Monbéliardes (race rustique produisant 5000 L de lait/vache/an). Maryse et Joseph sont en bio sur cette ferme depuis 1981 !

Retour à l'accueil